Que mettre dans un composteur ?

Le compostage est un excellent moyen de mettre à profit les restes de nourriture, de matières végétales et d’autres déchets biodégradables qui, autrement, auraient fini inexploités dans une décharge. Il vous permet aussi, par la même occasion d’obtenir du compost, qui vous servira d’engrais naturel pour booster les rendements de votre jardin. Vous prenez donc une sage décision si vous avez décidé d’acquérir  un composteur ou si vous en avez déjà installé chez vous. Mais savez-vous ce que vous pouvez mettre dans votre composteur et ce que vous ne pouvez pas y mettre ? Bien entendu, la plupart des gens savent qu’on peut y mettre des légumes et des épluchures, mais est-ce tout ? Pour vous permettre de créer un compost de qualité et d’avoir une idée claire de ce qui peut le détruire, nous vous détaillons dans cet article les choses que vous pouvez mettre dans votre composteur et surtout, celles que vous devez éviter à tout prix.

Ce qu’il faut mettre dans un composteur

De manière générale, on met dans le composteur des déchets biodégradables d’origine végétale. Il faut cependant garder à l’esprit qu’il faut mélanger ces déchets biodégradables de manière équilibrée. Composter, c’est mêler en des quantités plus ou moins identiques des matières sèches carbonées : le brun, avec des matières humides et azotées : le vert. Un examen visuel vous suffit à faire la différence entre les matières vertes et les matières brunes. Les vertes contiennent  une bonne quantité d’eau et d’azote. On peut les reconnaitre à leur texture molle et souple. Il s’agit par exemple des tontes de gazon, des légumes fanés, etc. Les déchets bruns sont plus secs et rigides comme par exemple les feuilles mortes, le papier, les copeaux de bois, etc. Il vous faut donc veiller à ce que ces deux types de déchets puissent se retrouver dans la composition de votre tas de compost. La qualité de votre compost se verrait réduite si vous vous contentez uniquement de matières vertes ou si vous y mettiez trop de matières sèches. Maintenant que vous connaissez la composition idéale pour votre tas de compost, voyons, de façon concrète, quelles sont les matières dont vous disposez à l’intérieur de votre maison et dans votre jardin, et qui peuvent finir à l’intérieur de votre composteur.

Les matières compostables

Matières organiques à composter

Les légumes et épluchures

Il est bien connu que les légumes et les épluchures sont excellents pour le compostage. C’est ce qui leur vaut  d’être placés en tête de liste. Les légumes qu’ils soient frais, cuits, congelés ou même avariés peuvent être mis sans danger dans votre composteur. Il en va de même pour vos restes de laitue, les pelures de pomme de terre, les peaux de banane et d’avocat que vous pouvez mettre, les yeux fermés, dans le composteur.

Le thé

Le thé et les sachets de thé sont l’un des articles les plus jetés dans les cuisines. En réalité, le thé peut constituer un excellent ajout à votre compost car c’est une solution adéquate pour supprimer les maladies et augmenter la quantité de nutriments disponibles pour la plante et la saveur de vos légumes.

Les feuilles

Les feuilles sont excellentes pour le compost mais assurez-vous de les déchiqueter en petits morceaux avant de les rajouter au tas de compost. Elles se décomposent plus vite de cette façon. Les feuilles doivent être ramassées dès qu’elles tombent. Utilisez ensuite une tondeuse pour les couper en petits morceaux. Prenez quand même soin d’éviter les feuilles malades car elles risquent d’infecter tout simplement votre compost.

Les herbes coupées ou les tontes de gazon

Ceci devrait être une évidence. Les jardiniers ajoutent de l’herbe coupée à leurs tas de compost depuis des siècles et c’est la matière la plus abondante dans n’importe quel jardin.

Les serviettes en papier

Les serviettes en papier sont parfaites pour les grands événements, les anniversaires d’enfant ou les barbecues. Mais une fois les invités partis, elles deviennent complètement inutiles. Si vous choisissez des serviettes en papier recyclables, alors sachez qu’elles sont totalement compostables. Choisissez donc vos serviettes avec soin la prochaine fois que vous allez vous en procurer au magasin.

Les poils d’animaux

Les poils d’animaux sont une excellente source d’azote et votre compost en a besoin. Ils sont classés parmi les matériaux de compost ‘’verts’’ au même titre que les feuilles et des déchets de cuisine. Vous pouvez donc récupérer ceux de vos animaux domestiques ou de compagnie lorsqu’ils muent ou à leur retour du salon de toilettage.

Les copeaux de bois

Le bois est un excellent matériau naturel et peut apporter des nutriments supplémentaires  à votre tas de compost. Si vous avez des copeaux de bois dont vous ne savez que faire, vous pouvez les collecter et les rajouter directement à votre tas de compost.

Autres déchets organiques qui peuvent être mis dans le composteur

  • Le riz cuit
  • Les pâtes cuites
  • Les céréales rassis
  • Les croûtes de pizza
  • Les coques d’arachide
  • Les cure-dents
  • Les fruits et légumes avariés
  • Le marc de café
  • Les coquilles d’œufs (concassées)
  • Les filtres à café
  • Le lait de soja, riz, amande ou coco avarié
  • Sacs en papier (déchiquetés)
  • Les restes de pain et gâteaux
  • Le papier journal (légèrement humidifié de préférence)
  • Les cartons
  • Le papier d’imprimante
  • Les cheveux et les plumes d’oiseau
  • Les copeaux de crayon
  • Les mouchoirs en papier, rouleaux de papier toilette, etc
  • Les feuilles de journal noir et blanc
  • Les fleurs fanées
  • Les résidus de récolte de plants sains
  • La mousse végétale
  • Le fumier des animaux herbivores (vaches, chevaux, lapins, hamsters, etc)

Matières à composter avec précaution

S’ils peuvent tout aussi bien entrer dans le compostage, les éléments suivant nécessitent un peu plus de considération avant de décider si vous pouvez les mettre dans votre composteur ou vous en abstenir.

Le fumier d’animaux non herbivores

Le fumier provenant d’animaux non herbivores  comme les chiens, les chats, les porcs et même des humains peut être composté. Toutefois, vous devez savoir que ces excréments peuvent transporter des agents pathogènes qui peuvent être source de maladie. Un tas de compost doit devenir très chaud avant que ces microbes potentiellement dangereux ne soient tués. Si votre tas de compost ne chauffe pas suffisamment ou si vous préférez ne pas vous en soucier, les excréments d’animaux carnivores ou omnivores doivent être évités.

Les herbes indésirables

Les mauvaises herbes envahissantes comme le Charlie rampant ou le chardon des champs peuvent être compostées, mais ces herbes nuisibles peuvent parfois provenir de petits morceaux de matière végétale. Bien que le compostage de ces herbes n’endommage pas directement votre compost, et encore moins votre composteur, il pourrait toutefois aider à répandre encore plus les mauvaises herbes indésirables dans les parties de votre jardin où vous utilisez votre compost.

Les déchets alimentaires contenant des produits d’origine animale

Les restes de nourriture contenant de petites quantités d’œufs, de produits laitiers, de l’huile ou de la graisse peuvent attirer les charognards nocturnes tels que les ratons laveurs, les rats, etc.  D’un autre côté, les coquilles d’œufs, le pain et les nouilles, bien que bons pour votre tas de compost, peuvent causer un problème involontaire. Ce genre de déchets alimentaires attire facilement les mouches ou d’autres types d’insectes nuisibles. Si votre composteur peut être verrouillé, il n’y a aucun problème. Mais si vous disposez d’un bac à compost ouvert, vous devriez évitez d’y mettre ces matières. Les coquilles d’œuf peuvent néanmoins être utilisées dans un composteur ouvert si vous vous assurez de bien les laver avant le compostage.

Journaux en couleur

Aujourd’hui, plusieurs journaux en couleur, et même des magazines ou des catalogues sont imprimés avec une encre à base de soja. Ils peuvent donc être pour la plupart compostés sans danger. Le problème est que certains de ces papiers imprimés en couleur sont enduits d’une fine couche de cire. Bien que cette cire soit inoffensive, elle peut empêcher le papier en couleur de bien se décomposer. Vous pouvez accélérer la vitesse de décomposition du journal en couleur en le déchiquetant. Par contre, si vous n’avez pas le temps, les moyens ou la patience de le déchiqueter, il peut être préférable d’éviter d’en utiliser.

Ce qu’il ne faut pas mettre dans un composteur

Déchets non compostables

Voici à présent les matières que vous devez éviter à tout prix, de mettre dans votre composteur.

Restes de plantes ou déchets de jardin malades

Si les plantes de votre jardin deviennent malades et meurent, ne les mettez pas dans votre composteur. Un exemple courant est lorsque vos tomates développent des brulures ou contractent une maladie. Le compostage de ces tomates ne tuera pas la maladie et fera en sorte qu’ils puissent se propager à d’autres plantes. Il est alors préférable de jeter ou de brûler ce type de déchets.

Viande, graisse (y compris le beurre et l’huile), produits laitiers et os

 Même si la viande et les produits laitiers sont entièrement biodégradables, ils ne sont pas des produits tout à fait indiqués pour le compostage. Ils peuvent non seulement comporter un risque de maladie, mais sont également très attirants pour une grande variété d’animaux et d’insectes indésirables. Même dans un composteur verrouillé, ces éléments peuvent être suffisamment alléchants pour qu’un animal puisse essayer d’endommager votre composteur d’y accéder. Ceci, combiné au risque de maladie signifie qu’il est préférable de jeter ces objets à la poubelle plutôt que de les utiliser dans votre compostage.

Cendres de feu de charbon

Les cendres des feux de charbon ne doivent pas être ajoutées à votre tas de compost, car elles contiennent tellement de soufre qu’elles peuvent rendre le sol excessivement aride, ce qui nuira à vos plantes. De plus, de nombreuses briquettes de charbon sont traitées avec des produits chimiques que vous ne voulez pas vraiment avoir dans votre compost. Les cendres de feu de bois de cheminée peuvent être ajoutées avec modération, mais veuillez mettre les cendres de feu de charbon de bois à la poubelle.

Sciures de bois traité

Les sciures de bois naturel non traité peuvent être un excellent ajout au compost si modéré.  Les sciures de bois traité sous pression, avec un vernis, de la teinture ou une peinture par contre, ne doivent jamais être ajoutées à votre tas de compost. Ces composés toxiques ne se décomposent pas lors du processus de compostage et peuvent pénétrer dans le sol, affectant négativement l’activité des micro-organismes et la santé des plantes. La sciure de bois traité sous pression contient à elle seule de l’arsenic et du cadmium, deux toxines que vous ne voulez certainement pas avoir dans votre jardin ou dans votre nourriture.

La sciure de bois traité met également beaucoup de temps à se décomposer car elle est protégée de la pourriture par les produits chimiques qui y sont appliqués, ce qui retardera le délai d’utilisation de votre compost dans le jardin.

Grosses branches

Les grosses branches mettent une éternité à se décomposer et retarderont considérablement le processus de développement de votre compost. Couper ou émietter les branches pour le tas de compost peut demander beaucoup plus de travail, mais plus les morceaux que vous ajoutez à votre compost sont petits, plus ils se décomposent rapidement.

Etiquettes autocollantes sur les fruits et les légumes

Ces petites étiquettes de prix sur les fruits et les légumes sont faites de plastique et ne se biodégradent pas. Ils sont également faciles à manquer, ce qui signifie qu’ils peuvent très facilement se retrouver dans votre bac à compost. Essayez donc de retirer ces autocollants des restes des fruits et légumes avant de les mettre dans votre composteur.

Engrais synthétiques

Les engrais synthétiques introduisent des niveaux élevés d’éléments inorganiques dans l’écosystème du jardin.

Conclusion

Nous avons essayé de lister au mieux dans cet article, l’essentiel des choses que vous pouvez composter et de celles qui ne doivent pas entrer dans votre bac à compost. La prochaine fois que vous irez jeter vos objets moisis, vérifiez simplement si cela apparait dans cette liste et vous pourrez le mettre dans votre composteur. Evitez de mettre les articles interdits dans votre composteur et vous obtiendrez assurément le meilleur compost possible.

elit. ut Curabitur ipsum libero consectetur