Peut-on mettre des coquilles d’œufs dans son compost ?

L’une des inquiétudes les plus récurrentes dans le milieu du compostage est de pouvoir différencier ce qui peut être composté en général de ce qui ne peut pas l’être. Il est bien connu que le compostage est une pratique qui regorge d’innombrables avantages. Mais si le compostage est une excellente façon de vous débarrasser des déchets organiques dont vous ne savez que faire, il existe pas mal de déchets dont l’utilisation en tant que matière compostable est largement controversée. Au nombre de ceux-ci figurent les coquilles d’œufs, que beaucoup de personnes estiment inutilisables voire même nuisibles. De quoi sont faites les coquilles d’œufs ? Doit-on les mettre dans son compost ? Si oui, à quelles fins ? Comment les composter ? Voilà autant d’interrogations auxquelles cet article répondra.

Les coquilles d’œufs sont-elles compostables ?

La réponse à cette question est oui, les coquilles d’œufs peuvent tout à fait être compostées. Beaucoup de personnes l’ignorent mais les coquilles d’œufs peuvent être l’ingrédient magique dont vous avez besoin pour améliorer votre compost et obtenir de meilleurs rendements. Si la plupart des gens sont réticents à les mettre dans leur compost, c’est parce qu’ils estiment qu’il ne s’agit pas vraiment d’une matière organique végétale et que celles-ci mettent beaucoup trop de temps à se décomposer. Bien que tout ceci soit vrai, il n’en demeure pas moins qu’elles peuvent apporter une plus-value extraordinaire à votre compost. Et si leur durée de décomposition peut constituer un frein à leur compostage, il existe tout de même des astuces simples pour accélérer le processus.

Combien de temps faut-il aux coquilles d’œufs pour se décomposer ?

Le problème avec les coquilles d’œufs, c’est qu’elles peuvent mettre plusieurs mois, voire plus d’une année à se décomposer, si elles ne sont pas soumises à de bonnes conditions.

Pour comprendre cela, vous devez connaitre la structure chimique des coquilles d’œufs. Ce ne sont pas des matières végétales comme la plupart des autres composants que vous mettez dans votre compost. Elles sont constituées de carbonate de calcium, qui est une substance extrêmement résistante à l’eau et aux intempéries. D’un autre côté, il s’agit d’un désacidifiant très puissant. Le contenu de votre compost, à un certain stade, deviendra probablement acide. Le temps que prendra la décomposition des coquilles d’œufs dépendra alors dans un premier temps du niveau de l’acidité du compost. Il est fort probable que vous trouviez toujours des fragments de coquille d’œuf dans le compost fini. Il se peut même qu’ils aient l’air quasi-intact. Soyez rassurés, cela n’a rien d’anormal.

Très souvent, le niveau d’acidité du sol dissout le carbonate de calcium quel qu’en soit la source. Si le compostage n’en vient donc pas à bout, ce qui reste de vos coquilles finira par disparaître avec le temps, dès lors que vous aurez appliqué le compost mûr à vos plantes. Ce processus pourrait durer encore plusieurs mois.

La meilleure chose à faire est de broyer vos coquilles en poudre fine avant de les ajouter à votre compost. De cette façon, elles se décomposeront beaucoup plus rapidement et pourront commencer à faire effet peu de temps après l’utilisation  du compost.

En résumé, il est difficile et presqu’impossible de déterminer avec précision combien de temps il faut aux coquilles d’œufs pour se décomposer entièrement. Mais si les conditions ci-dessus décrites sont remplies, vos coquilles auront atteint un stade de décomposition suffisamment avancé pour jouer leur rôle, lorsque viendra le moment de vider votre composteur.

Les coquilles d’œufs : Quel rôle jouent-elles dans le compost ?

La prochaine fois que vous faites une omelette, des œufs brouillés ou tout autre plat à base d’œuf, évitez de jeter les coquilles vides. Les coquilles d’œufs contiennent une grande variété de nutriments qui peuvent enrichir encore plus votre compost, et être extrêmement bénéfiques pour les plantes de votre jardin. Elles sont principalement constituées de carbonate de calcium. Ce nutriment indispensable aide les plantes à construire leurs parois cellulaires et à se développer plus rapidement. Chez certaines espèces végétales comme la tomate, le piment, le poivron, les aubergines et la plupart des fruits, un sol riche en calcium permet d’éviter la pourriture apicale. En dehors du calcium, les coquilles d’œufs renferment également d’autres nutriments et minéraux essentiels tels que le magnésium, l’azote, le zinc, le cuivre, le manganèse, le phosphore, et le potassium.

En plus d’enrichir votre compost de tous ces nutriments, les coquilles d’œufs améliorent également l’aération du sol. Si votre sol est de nature à se compacter très rapidement, il perd alors très vite sa capacité à retenir l’oxygène. Cela nuit aux racines qui seront alors incapables d’absorber l’eau. Les débris de coquilles d’œuf qui resteront dans votre compost réduiront le compactage du sol et favoriseront ainsi une  meilleure circulation de l’eau et de l’oxygène.

Enfin, si vous utilisez un lombricomposteur, alors l’ajout de coquilles d’œufs au compost vous est plus particulièrement recommandé. Les vers du lombricomposteur ont besoin de grain pour digérer plus facilement leur nourriture. Les coquilles d’œuf finement broyées, en sont une excellente source. Si le contenu de votre composteur devient trop acide, cela peut nuire gravement à la santé de vos vers et même les brûler. Les coquilles d’œufs, grâce au calcium qu’elles renferment, permettent de réduire considérablement l’acidité présente dans le lombricomposteur en neutralisant le pH (niveau d’acidité) de la litière.

Rajouter des coquilles d’œufs à votre compost représente donc un avantage certain pour votre jardin et pour vos plantes.

Comment les intégrer à votre compost ?

Maintenant que vous savez que les coquilles d’œufs peuvent jouer un rôle essentiel dans votre compost, comment les y inclure ? Entières, émiettées, écrasées ? Toutes ces méthodes peuvent fonctionner. Mais comme pour tout ce qui entre dans le compost, plus les morceaux sont petits, plus le processus de compostage est accéléré. Voici quelques étapes importantes à suivre avant d’introduire les coquilles d’œufs dans votre composteur.

Lavez les coquilles

Même si rien ne vous y oblige, il est conseillé de laver vos coquilles d’œufs avant de les composter pour éloigner les parasites mais aussi des insectes nuisibles et les rongeurs. Les laver vous permet aussi d’éviter que la membrane interne ne moisisse et ne devienne puante. Si par contre, ces facteurs ne sont pas susceptibles de vous déranger, vous pouvez aussi très bien vous en passer.

Séchez les coquilles avant de les écraser

Au moment de récupérer le compost mûr, il est fréquent de remarquer que les coquilles d’œufs ne se sont pas entièrement décomposés et sont toujours visibles. Ce n’est pas vraiment une raison de vous inquiéter. Cependant, pour réduire la présence de ces gros débris de coquilles d’œufs dans votre compost, nous vous recommandons de sécher vos coquilles d’œufs avant de les écraser et de les mettre dans votre compost. Le séchage des coquilles d’œufs leur permet de se décomposer plus rapidement et donc d’atteindre plus vite le résultat escompté. Laissez-les sécher dans un endroit ensoleillé ou placez-les dans un four chaud pour un résultat plus rapide.

Broyez les le plus finement possible

Plus les particules sont de petite taille, mieux c’est. Vous devez donc écraser vos coquilles d’œufs le plus finement possible, quitte à les réduire en poudre. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’un moulin à café ou d’un mixeur. Si vous n’avez ni l’un ni l’autre en votre possession vous pouvez tout aussi bien servir d’un mortier ou d’un pilon. Une autre option qui s’offre à vous est de mettre les coquilles dans un sac en plastique, sceller celui-ci et les écraser avec un rouleau à pâtisserie jusqu’à ce que tous les gros fragments disparaissent. Néanmoins, les deux dernières méthodes vous exigeront beaucoup plus d’efforts et de patience que l’utilisation d’une machine.

Surveillez la quantité de coquilles d’œufs que vous mettez dans votre composteur

Il n’existe pas de quantité optimale de coquilles d’œuf à mettre dans un composteur. Toutefois, il est nécessaire de rappeler que pour obtenir un compost de qualité, le contenu de votre composteur doit respecter un bon équilibre entre matières brunes et matières vertes. Il ne sert donc à rien de mettre exclusivement des coquilles d’œufs dans votre compost, même si maintenant vous savez qu’elles peuvent être très utiles. Le seul mot d’ordre à retenir est équilibre et modération.

Conclusion

Les coquilles d’œufs peuvent constituer un excellent additif à votre compost. Celui-ci apportera davantage de nutriments et de minéraux essentiels à vos plantes, les protégera et permettra une bonne aération de votre sol. Mieux encore, le compostage des coquilles d’œufs vous permettra de vous débarrasser efficacement de toutes ces coquilles utilisées pour votre petit déjeuner et dont vous ne savez pas vraiment quoi faire. Cela dit, n’oubliez pas que vous devez veiller à rester modéré lorsque vous en mettez dans votre compost. Gardez aussi à l’esprit que pour obtenir les meilleurs résultats possibles, vous devez les broyer aussi finement que vous le pouvez.

dolor. et, Praesent dolor venenatis, elit. tempus