interview methode NAET

Méthode NAET : Comment venir à bout des Allergies #2


Dans un environnement qui nous expose à de nombreux polluants et allergènes, la méthode NAET est une approche globale de santé qui nous offre compréhension de soi et retour à l’équilibre. Rencontre avec Stéphanie Raoul, une thérapeute passionnante pour qui la problématique de l’allergie n’a plus de secrets.


Cliquez et retrouvez la première partie de l’interview de Stephanie RAOUL, Naturopathe et praticienne NAET sur ce lien.


Stephanie Raoul NAET

Stephanie Raoul, praticienne NAET et Naturopathe

Un thérapeute en naturopathie m’avait confié que lors d’un test d’intolérance alimentaire effectué sur plusieurs de ses patients, l’intolérance aux céréales était celle qui revenait systématiquement. Avez-vous pu également relever des formes d’allergies plus répandues que d’autres grâce à votre approche ?

Je dirais même qu’il y a des allergies (ou intolérances), même si elles sont asymptomatiques, car noyées dans la masse, qui reviennent presque systématiquement. Il s’agit des œufs, du lait,des céréales. Ce sont des substances qui sont traitées systématiquement dans le protocole, car elles font partie intégrante de notre alimentation quotidienne (sauf régimes spéciaux). Les œufs et le lait portent une charge émotionnelle importante (l’œuf, c’est le début de notre vie à tous, le fœtus. L’accouchement, c’est très violent pour un bébé ; le lait, c’est le rapport exclusif à la maman, à la naissance, qui est rompu, à un moment donné, pour entrer en crèche, à l’école ; les céréales, le blé, c’est la survie, c’est la substance nourricière). Et le lait et les céréales sont des aliments qui ont beaucoup changé ces dernières décennies. Le premier par pasteurisation qui modifie la forme des molécules, le second, par rentabilité. Les céréales pour pousser plus vite produisent plus de gluten. Et ces aliments de base, que nous rencontrons tous les jours sont souvent les premiers maillons de cette chaîne qui mène à l’allergie exubérante, ou à la maladie chronique, à la maladie auto-immune, à la fibromyalgie, à l’autisme, à l’hyperactivité, à l’hypersensibilité électromagnétique…

La pratique de la méthode NAET n’est pas votre unique discipline puisque vous êtes également thérapeute en naturopathie, réflexologie plantaire, massages … Dans le cas des allergies, trouvez vous dans ces différents soins une complémentarité réelle à la méthode NAET pour traiter le patient ?

Mes autres disciplines me sont indispensables ! La méthode NAET® permet de supprimer les agresseurs du système immunitaire. Ces agresseurs abîment et ont abîmé la muqueuse intestinale. Mais ce ne sont pas les seuls. Le stress aussi leur donne un coup de main. Et, on en parle de plus en plus, l’intestin est notre deuxième cerveau. Lorsque l’intestin n’est pas en bonne santé, le système nerveux, non plus ! Et c’est un cercle vicieux. C’est donc très important de supprimer les agresseurs de l’intestin. Enfin ceux qu’on peut, car malheureusement, on ne peut pas faire grand-chose contre la pollution croissante, à part apporter notre petite pierre et polluer le moins possible. La méthode NAET s’occupe des allergènes (y compris des polluants, allergènes environnementaux, vaccins, ondes électromagnétiques…). La réflexologie plantaire et les massages peuvent être un bon accompagnement pour la gestion du stress. La réflexologie plantaire par action sur les terminaisons nerveuses permet un rééquilibrage des fonctions organiques, y compris du système immunitaire. Et en naturopathie, on peut mettre en place une nouvelle façon de s’alimenter, mettre en place une éviction temporaire sans risque de carence, une complémentation pour réparer cette muqueuse intestinale, on peut faire un accompagnement émotionnel, on peut, grâce aux plantes diminuer des symptômes, des douleurs, en attendant que le protocole ait fait son travail de fond. La globalité du traitement permet d’éviter les récidives, les uns potentialisent les autres. Car l’individu est un tout, ce n’est pas un ensemble d’organes détachés les uns des autres, mais au contraire en lien les uns avec les autres. Je propose d’ailleurs des séjours comprenant un bilan naturopathique à l’arrivée, un au départ, deux séances NAET par jour (sous condition et suite à questionnaire de santé), un massage ou une séance de réflexologie plantaire pour déstresser, une monodiète et quelques petites randonnées pour détoxiner, nettoyer le corps, dans une partie encore sauvage de l’Ardèche (les gorges de l’Eyrieux). Une occasion pour à la fois se mettre au vert, passer des vacances et se débarrasser de ses allergies, à des prix qui restent raisonnables, car mes charges, ici sont moins importantes que dans les grandes villes. Pour les accompagnants, il y a de multiples activités : kayak, randonnée pédestre, équestre, escalade, plage… L’hébergement se fait en chambres d’hôtes ou en gîtes, à proximité de mon cabinet, au choix. Renseignements et tarifs sur demande et sur mesure (suite à questionnaire sur les allergies connues, l’état de santé…), voir mes coordonnées.

Vous semblez, par vos multiples compétences, défendre une approche de santé globale. Selon vous, la médecine naturelle sous toutes ses formes a-t-elle enfin la place qu’elle mérite aujourd’hui en France ?

Je ne trouve pas que la médecine naturelle ait encore la place qu’elle mérite en France. La naturopathie est encore méconnue du grand public, y compris du corps médical. On est encore loin du système suisse où, toutes les formations pour être infirmière, kinésithérapeute, ostéopathe, naturopathe, se font dans la même école avec un même tronc commun ; où les patients bénéficient du même système de remboursement, qu’ils consultent le naturopathe ou le médecin ; où ils savent tout simplement quand consulter le naturopathe et quand consulter le médecin ! Car les deux sont complémentaires. Lorsque les thérapeutes en médecine naturelle et les médecins allopathes travailleront en collaboration étroite pour apporter au patient le meilleur traitement, pour lui donner la meilleure qualité de vie possible, sur du long terme, je pense qu’on pourra parler de reconnaissance. Et comme nous, thérapeutes en médecine naturelle, nous travaillons plus en amont, dans la prévention, ou dans l’accompagnement de traitement lourds (pour le confort du patient), la sécurité sociale aurait moins de souci à se faire ! Mais il ne faut pas désespérer, nous sommes sur la bonne voie. J’en suis un bon exemple, mon cabinet se trouve dans un pôle de santé, projet de la commune, où médecines naturelles côtoient médecin, kinésithérapeutes, infirmières et où une collaboration se met en place. C’est très positif et très encourageant ! 


Envie d’aller plus loin ?

  • Stéphanie RAOUL, Pôle santé, 07360 Les Ollières sur Eyrieux
  • Tel : 06 76 40 14 06
  • Mail : stephanie-raoul@laposte.net
  • Site officiel /Page Facebook 
  • Trouver des thérapeutes NAET près de chez vous : lien

Ajouter un commentaire