Tiki Massage

Méthode Edonis : Une Diversité de Soins enfin Accessibles à Tous


Passionnées de santé au naturel depuis toujours, Rose et Delphine ont uni leurs compétences dans différentes approches thérapeutiques afin d’ouvrir aux malades un chemin d’espoir et de guérison. De la méthode Edonis en passant par la naturopathie, elles nous expliquent leur vision de la santé et ce goût des autres qui les caractérise tant. Rencontre …


« Nous avons fait le choix de collaborer avec de grandes Fédérations et Associations de lutte contre la maladie, comme la Ligue Contre le Cancer »


Tikki massageL’aventure Tiki Massage est une aventure que vous menez à deux, mêlant don de soi et volonté d’accès au bien­-être pour tous. Pouvez vous nous dévoiler les chemins qui vous ont menées à embrasser cette vocation ?

 

Rose : ­ Attirée depuis toute jeune par la nature, les soins et la guérison au naturel, j’ai tenté de me renseigner pendant des années sur les possibilités de me former dans ce domaine, je pensais que c’était exclusivement réservé aux médecins et qu’il fallait donc faire de longues études et payer une école hors de prix. Les médecines douces et méthodes de bien-être n’étant pas encore très bien reconnues et acceptées, j’ai donc attendu que les mentalités changent et de pouvoir enfin accéder à une formation dans mes moyens. Ce n’est donc pour moi ni une lubie ni un phénomène de mode, puisque j’ai toujours eu cette philosophie de vie du bien-être au naturel avec tout ce qui s’y rapporte. Le fait d’être à deux et d’avoir le même projet, les mêmes envies et les mêmes attentes nous porte. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté lorsque Delphine m’a proposé que nous nous associions pour monter notre projet commun. Nous sommes complémentaires sur plusieurs points. Notre union est une vraie force, nous sommes un binôme avec les mêmes objectifs et la même façon de voir et de concevoir les choses. Par ailleurs mes expériences personnelles m’ont démontré combien il était important de ramener les gens à des méthodes moins agressives et moins toxiques. Il serait si simple de prévenir par une hygiène de vie plus saine et des méthodes de préventions naturelles. J’ai été maintes fois impuissante face à la détresse de proches ne sachant vers quel professionnel les diriger, c’est aussi ce qui a motivé ma formation de Conseillère en Naturopathie. Tiki’Massage nous permet de transmettre un message et de faire comprendre aux personnes qu’elles sont les premiers acteurs de leur bien-être et que parce qu’elles n’ont pas forcément toutes les clés pour y parvenir, nous saurons être là pour les accompagner au jour le jour par des méthodes douces, naturelles et ancestrales qui ont su faire leurs preuves depuis la nuit des temps.

Delphine : ­ Dans le domaine du service à la personne depuis de nombreuses années, contribuer au Bien-être d’autrui et les accompagner vers un mieux-être a toujours animé mon quotidien. C’est un élément qui fait partie intégrante de ma personnalité, aussi lorsque la maladie et le handicap sont venus essayer de poser un frein sur tout cela, il était inconcevable pour moi d’évoluer dans un autre domaine. Quels que furent les différentes étapes et les nombreux aléas de ma vie, je n’ai jamais abandonné ce domaine et cette partie de moi, pratiquant alors en complément de mes autres activités, en emploi direct ou bien par le biais ou aux travers d’associations bénévoles. C’est dans cette contribution au Bien être et au mieux être d’autrui que je m’épanouie et donne le meilleur de moi-­même. Me levant le matin avec l’envie de toujours faire plus. Tiki’Massage s’est alors imposé à moi et à nous comme une évidence! Prendre les choses à bras le corps et monter « Tiki’Massage » afin de pouvoir évoluer toujours plus dans ce domaine de prédilection devenait alors vital. Épaulée chaque jour dans mes démarches par mon amie de toujours, notre association était plus qu’évidente. Nous avons toujours partagé les mêmes idées, avançant toujours ensemble et dans un but commun. Tiki’Massage est le fruit d’un projet commun et mûrement réfléchi. Rose a toujours été attirée par les domaines de la nature et des soins au naturel, elle a donc fait le choix d’une formation de conseillère en Naturopathie afin de parfaire ses connaissances dans le domaine mais surtout afin d’obtenir les qualités et qualifications nécessaires. Notre Binôme est un réel atout majeur pour Tiki’Massage, et ce par notre complémentarité (tant au quotidien et au niveau de nos personnalités qu’au niveau de nos qualités et qualifications). Pouvant ainsi proposer à nos futurs clients et « bénéficiaires », des soins divers, de qualité avec un suivi et un accompagnement personnalisé pouvant répondre à des besoins réels et nécessaires, accessibles à tous. Notre but étant de pouvoir faire bénéficier de soins de Bien-­être et de confort, les personnes malades, en rémission, dépendantes et/ou handicapées, âgées ainsi que leur entourage, nous avons donc fait le choix de collaborer avec de grandes Fédérations et Associations de lutte contre la maladie, comme la Ligue Contre le Cancer, mais aussi avec les établissements recevant ce type de public. Les méthodes de soin de Bien­-être et de confort n’ont jamais cessé de démontrer leur efficacité dans l’accompagnement d’autrui vers un mieux-être.

Lorsque l’on s’attarde sur la pluralité de vos prestations, on y voit une volonté de s’adresser à tous les publics ( hopitaux, maison de retraite, associations etc…) quelque soit la nature du conflit à traiter. D’où vous vient cette incroyable curiosité et comment se traduit-­elle au quotidien dans votre activité?

 

Rose : ­ Nous sommes d’une nature à vouloir tout voir, tout comprendre, tout apprendre, la vie ne suffira pas malheureusement, même les plus vieux sages n’ont pas fini d’apprendre. Bien-entendu nous approfondissons lorsqu’une discipline nous parle, nous fait vibrer… à titre d’exemple je n’irai pas me former aux fleurs de Bach, je m’y intéresse, j’ai déjà essayé, mais personnellement je ne pourrai pas donner de retour positif, les fleurs de Bach n’ayant eu aucun effet sur moi. Chaque personne est plus réceptive à une méthode ou une autre, si elle n’a pas fonctionné sur moi elle marchera pour une autre mais j’ai besoin d’essayer et d’être convaincue pour pratiquer ou apprendre la méthode. Ce n’est pas pour autant que je ne la conseillerai pas. Nous n’avons jamais fini d’apprendre, c’est ce qui nous plaît aussi… évoluer, apprendre davantage pour mieux apporter et être plus efficaces dans nos interventions.

Delphine : ­ Tout ça nous vient avant tout de notre parcours de vie et de nos expériences personnelles. Les expériences personnelles et professionnelles nous ont fait prendre conscience depuis des années que tout est lié et que les émotions (chocs, traumatismes, déceptions…) étaient l’une des causes majeures de la maladie, des troubles rencontrés.. Les médecines sont complémentaires, je cite en exemple : Lorsque nous intervenons auprès de personnes atteintes de cancer, notre rôle est alors de travailler sur leurs troubles fonctionnels (nausée, grande fatigue, déprime, brûlure d’estomac…) pour la plupart liés au fort traitement médicamenteux qu’ils reçoivent. Grâce à la moxibustion étant donné qu’elles sont très faibles nous allons pouvoir chauffer des points précis sans leur apporter de fatigue supplémentaire, mais qui agiront directement sur leurs maux. Nous ne faisons pas ça par hasard, ce n’est pas pour rien non plus si nous avons choisi cette vocation, le bien-­être dans son ensemble… Si nous pouvons être la clé, le déclic, ou apporter un mieux-être c’est tout ce que nous souhaitons.

Rose : ­ Les maux, le mal-être des gens, les troubles fonctionnels de notre entourage et de nos « bénéficiaires » que nous ne pouvions traiter, nous frustraient en quelque sorte. Depuis toujours nous conseillions les personnes, à adopter un autre mode de vie, utiliser telle plante, avoir une meilleure alimentation, faire plus de sport… Malgré notre curiosité et le fait que nous soyons autodidactes il fallait nous former. De là, selon la demande, nous avons cherché chacune à nous perfectionner dans des domaines qui nous parlaient et correspondaient à notre mode de vie personnel, pour ma part, je suis plus axée sur la nature, le sport et l’alimentation saine et équilibrée, la formation de « conseillère en naturopathie » correspondait donc tout à fait à ma vision des choses.. Ce fut la suite logique, la voix qui m’attendait puisque j’appliquais déjà cette philosophie de vie. Il est évident que dans un premier temps notre rôle est d’orienter les personnes vers d’autres spécialistes si celles-­ci viennent nous voir pour autre chose que des troubles fonctionnels. Leur faire comprendre avant tout que nous ne sommes pas magiciennes, car les personnes viennent souvent nous voir en dernier recours pour la plupart espérant que nous soyions munies d’une baguette magique. Si elles sont prêtes et si elles souhaitent guérir et reprendre leur santé et leur hygiène de vie en main, ça ne dépend que d’elles.. C’est comme un travail d’équipe, une confiance se gagne et s’instaure, il faut que ça aille dans les deux sens et qu’elle soit prête à tout changer (ou en partie) et à faire de vrais efforts… ça peut refroidir mais ainsi on peut s’apercevoir de la réelle motivation des personnes qui viennent nous voir. Ce qui arrive souvent aux fumeurs qui veulent arrêter de fumer ou à ceux qui souhaitent perdre du poids. Je donne souvent cet exemple ; si je réalise sur vous le tuina minceur (qui peut vous faire perdre 1 à 3 cm de tour de taille dès la 1ère ou 2ème séance), je vous suis, vous accompagne, vous soutien, vous conseille tel sport, telle hygiène de vie, telle alimentation mais que derrière vous sortez de la séance en fonçant dans un fast food….. Il n’y aura pas de coopération possible, c’est que vous n’êtes pas prêt à changer pour le moment.

Votre côté touche­-à-­tout semble lié à l’acquisition de la méthode Edonis qui regroupe une pluralité de techniques de soin au service d’une approche globale de santé. Pourriez-vous nous expliquer davantage les enjeux de cette technique et pour qui elle est adressée?

 

Delphine : ­ Nous sommes avant tout « masseuses ».. Nos mains apaisent et procurent un bien­-être mais ça ne suffit pas malheureusement, c’est pourquoi nous souhaitions acquérir les compétences les plus complètes possibles et qui puissent répondre aux maux et aux troubles réguliers que rencontre la plupart des gens. Le côté touche à tout était déjà là avant, c’est ce côté là qui nous a poussé à trouver cette école pour répondre aux attentes que nous avions d’évoluer davantage. Nous cherchions surtout un moyen pour que nos prestations puissent être remboursées par les mutuelles et Edonis regroupait cette particularité, que la santé et le bien être ne soit plus un luxe et soit accessible à tous. Grâce à Edonis effectivement nous pouvons davantage approfondir des connaissances et évoluer, et la méthode complète assez bien nos compétences actuelles.

Rose : ­ Il faut savoir que la 1ère des choses à faire est de consulter le médecin, qui sera le seul apte à poser un diagnostic sur une éventuelle maladie. Si celui­-ci ne trouve pas de pathologie ou de causes organiques, (ce qui arrive de plus en plus malheureusement) il s’agit alors d’un trouble fonctionnel lié à divers facteurs ! C’est là que la méthode Edonis peut donc vous accompagner dans le quotidien…

Cette méthode combine :

  • Un savoir ancestral de la médecine traditionnelle chinoise (1ère médecine préventive au monde),
  • Des techniques réflexogènes comme la moxibustion et l’auriculothérapie
  • Le massage Edonis est 5 en 1, il allie des techniques californiennes, balinaises, ayurvédiques, chinoises et coréennes
  • La phytomicronutrition issue des dernières recherches du 21ème siècle

Exemples de troubles que nous pouvons traiter :

  • Accouchement (malposition du bébé)
  • brulures d’estomac
  • constipation
  • crises boulimiques
  • état dépressif
  • eczema nerveux
  • estime de soi
  • fertilite
  • fibromyalgie
  • insomnie
  • minceur
  • preparation sportive
  • psoriasis
  • spasmophilie
  • tabac (arrêter de fumer)

La méthode s’adresse aux enfants, adolescents, personnes âgées, futures mamans, sportifs, cadres dynamiques, ou personnes souffrantes, malades, handicapées, endeuillées : tout le monde est concerné par cette méthode, qui s’adaptera à votre profil et à vos besoins.

Votre ouverture d’esprit traduit une volonté d’évoluer et d’apprendre toujours plus au service du bien-­être des autres . Quels sont les prochains défis, rêves ou objectifs que vous souhaiteriez mettre en place à l’avenir?

 

Rose : Nous n’allons pas tout dévoiler, nous sommes un peu superstitieuses.. Nous avons plein d’idées!

Delphine : Un de nos défis : nous aimerions bien voyager dans plusieurs pays (sans parler de tour du monde) pour pouvoir acquérir leurs méthodes de massage et de santé naturelle traditionnelles.

Rose : Un de nos objectifs : formatrices depuis peu nous avons eu l’idée d’élargir l’accès à la méthode Edonis à un plus large public, comme celui des malentendants, un public qui me tient à coeur puisque mes parents le sont.. Dans certains pays des malvoyants massent, ces personnes sont beaucoup plus réceptives!

Delphine : Concernant nos rêves : pour qu’ils se réalisent il paraît qu’il ne faut surtout pas les dévoiler…

Rose : Chuuuuuut

 

Selon vous, la médecine naturelle sous toutes ses formes a­-t­-elle enfin la place qu’elle mérite aujourd’hui en France ?

 

Delphine : Non pas encore.. Ca progresse, mais très lentement!

Rose : On le voit encore aujourd’hui, la France a énormément de retard sur ses voisins européens. Il suffit de voir le cas des herboristeries, et les polémiques qui se créent autour de la santé naturelle.. Ou bien le « diplôme » de naturopathe reconnu en suisse et toujours pas dans notre pays… Le public est de plus en plus en demande des médecines douces, naturelles et alternatives, mais quand la France fait un pas elle recule d’autant! C’est l’impression que nous avons. Les consciences s’éveillent… On y croit! 

Micro

Je souhaite rentrer en contact avec les thérapeutes :

  • Retrouvez l’ensemble des prestations et les coordonnées du thérapeute sur ce lien

2 Responses

Ajouter un commentaire