massothérapie massages

Massothérapie, un pont entre détente et guérison


La massothérapie représente l’art du toucher pour solutionner le stress et retrouver l’équilibre. Le thérapeute Olivier Elbaz nous explique comment les massages peuvent avoir un effet sur notre santé.

Olivier Elbaz massotherapeute

Olivier Elbaz, massothérapeute

L’élément surprenant en lisant votre parcours, c’est sans doute cet attrait relativement précoce pour la pratique du massage. Comment ce soin de contact si particulier rentre-t-il dans la vie d’un petit garçon âgé de 8 ans ?

La découverte se fait un peu par hasard à cet âge-là. Elle se manifeste sous les contours d’un jeu qui permet d’être au contact des adultes. Dernier de ma fratrie, une force me poussait, comme beaucoup d’enfants, à essayer de ressembler aux « grands ».

Les toucher et ainsi attirer leur attention, était une façon d’y parvenir. J’ai donc très vite pris goût aux massages pour expérimenter des gestes et mouvements pour « faire du bien ».

L’aspect jeu a ensuite disparu pour laisser place à un vrai plaisir et besoin de masser les gens. C’est donc ce qui m’a permis de découvrir la massothérapie.

La massothérapie est un métier de contact qui sait aborder l’autre dans sa globalité. Pour quelles problématiques de la vie courante la massothérapie est-elle un recours efficace à conseiller ?

La massothérapie est ce que j’appelle un « soin » à spectre large. C’est-à-dire qu’il convient dans un nombre presque illimité de situations.

Et l’époque et la société dans lesquelles nous vivons nous en offrent un très grand nombre. Vie professionnelle stressante, conflits familiaux ou à l’intérieur du couple, rythme de vie intense, tensions musculaires, agressions sonores permanentes, sommeil agité, la liste pourrait être encore très longue.

Ainsi, nous vivons des situations problématiques qui se matérialisent souvent sous la forme de tensions musculaires. Les massages deviennent alors nécessaires. Selon l’individu, ses besoins et ses demandes, je lui propose des massages adaptés.

Avant de devenir massothérapeute, vous dites avoir travaillé un temps dans le secteur des télécoms. Pouvez-vous nous parler de cette problématique du stress en milieu professionnel et les moyens de s’en détacher ?

L’univers des Télécoms fait partie, comme beaucoup d’autres, du secteur tertiaire. Nous avons donc à faire à une population de gens qui sont la plupart du temps assis derrière un bureau.

Ce premier point prive alors toute cette population d’une activité physique minimum. Par ailleurs le stress et les tensions sont largement présents. Enjeux financiers très importants, concurrence très forte à gérer, une société dans les Télécoms est toujours sur le qui-vive. On est très loin de l’univers de détente de la massothérapie.

Ainsi, cette dimension de challenge permanent s’impose par la direction sur les équipes commerciales et administratives. Il en découle alors une compétition au sein même des effectifs, une course à la réalisation des objectifs ou des journées de travail à rallonge.

Il existe fort heureusement des sociétés qui ont pris en compte cette problématique. Elles ont alors mis en place un certain nombre d’actions correctives contre le stress et l’anxiété. De l’introduction d’une culture de management inclusif et horizontal à l’aménagement de temps de pause avec du sport, des massages ou des moments de détente.

Beaucoup de solutions internes existent donc, mais n’existent pas dans toutes les sociétés.

Quelle solution proposez-vous pour les salariés de ces secteurs ?

A l’extérieur, il appartient à chacun de trouver sa ou ses solutions pour « décompresser » après une journée de travail. Certains vont trouver l’apaisement en se défoulant dans tel ou tel sport. D’autres, à contrario, se tournent plutôt vers des techniques relaxantes de type yoga, taïchi, massages, méditation ou encore, dans un domaine plus artistique, atelier cuisine, sculpture, dessin, etc…

Il n’y a pas de solution plus valable qu’une autre, bien que j’ai un penchant naturel vers les activités relaxantes comme la massothérapie. L’important étant que chacun trouve LA solution qui lui convient.

Comment se déroule une séance de massothérapie entres vos mains et quelles sont les divers techniques de massage que vous proposez à vos patients ? 

Les massages à domicile représentent un moment 100 % dédié au client. Après un entretien rapide avec celui-ci, nous convenons ensemble d’une solution sur-mesure de massothérapie. Je prends alors en compte son état de fatigue ou de stress, sa demande, ses besoins, ses contraintes.

Musique d’ambiance et huiles de massage parfumées viennent compléter mon matériel professionnel pour les massages à domicile. D’une durée d’une heure, la séance de massothérapie se déroule idéalement dans une pièce bien chauffée. Je chauffe également la table car la température corporelle baisse durant un massage.

Tenant compte de la pudeur de certaines personnes, les massages se pratiquent sur une personne nue ou en sous-vêtements. Dans tous les cas, la personne est recouverte intégralement pendant le massage, seule la partie massée étant découverte.

Quelques minutes après le début de la séance de massothérapie, je vérifie auprès du client que la pression que j’exerce sur lui correspond à ce qu’il souhaite.

Il est fréquent de voir des personnes lâcher prise pendant la séance voire s’endormir. Les dernières minutes sont donc laissées au client pour « reprendre contact avec la réalité ».

En plus des techniques intuitives que j’ai acquises durant de nombreuses années, je propose également les massages ayurvédique, balinais, suédois et californien. Pour chacune de ces techniques, des variantes sont possibles en fonction des souhaits du client.

En tant que thérapeute pensez- vous que les thérapies alternatives commencent à prendre une place importante dans notre société et dans le rapport des individus à leur santé ?

C’est un changement majeur depuis une trentaine d’années. Notre culture et notre société évoluent progressivement d’un modèle communautaire vers un modèle où l’individu est au cœur de notre organisation  sociale.

L’intérêt que porte l’individu sur sa santé et son bien-être va alors dans ce sens. Au travers de ses sentiments, de ses pensées, de ses idées personnelles, il est donc en quête d’une certaine nouveauté.

Il devient donc logique que nous retrouvions ce comportement vis-à-vis de la santé et du bien-être. Nous avons aujourd’hui une idée précise des limites de la médecine occidentale : elle soigne ! Mais l’individu, en plus du soin, veut se sentir bien dans sa tête comme dans son corps.

Le désir de rester jeune, d’avoir une bonne hygiène de vie, la quête d’un certain équilibre intérieur ou d’une certaine spiritualité ajoute à ce besoin de prendre soin de soi.

Les possibilités alternatives des médecines orientales et asiatiques deviennent alors une bonne réponse. Ces nouveaux courants prennent donc une place de plus en plus grande dans notre société et offrent aux individus une myriade de solutions tant pour leur santé que pour leur bien-être.

Massothérapie : envie d’aller plus loin ?

  • Olivier Elbaz exerce à domicile sur Paris et alentours. Plus d’informations sur son site personnel Atouts Bien-Etre

Ajouter un commentaire