Les Chroniques d’Alain : "La vie est un éternel recommencement…"


Alain Djouad Guibert est coach en hygiène de vie, athlète et créateur de l’éco-lieu touristique Le Khaïma Hotel situé au sud du Maroc.  Il enseigne à ses patients les clés d’une santé naturelle en proposant une consommation responsable, respectueuse du vivant et de l’environnement.

 

Alain Djouad Guibert

Alain Djouad Guibert, coach santé, athlète et créateur du Khaïma Bio Hotel

« Je me souviens du discours de ce chef d’état français en Afrique de l’ouest au Sénégal à Dakar pour être précisEt son mépris pour les paysans qui travaillaient de façon traditionnelle, ancestrale, juste, respectueuse de la Terre et de leur environnement.
…Et de son ingérence à vouloir vendre le système, le modèle agricole français – l’un des moins rentables au monde, l’un des plus polluants et l’un des plus énergivores.

Au Khaïma Hôtel Bio Maroc, si on a quelque chose à vendre c’est bel et bien la lenteur, la patience, le travail manuel précis de la main de l’homme et sa sueur pour arroser la Terre.

La vie est un éternel recommencement monsieur l’ex Président. Et c’est d’ailleurs ce qui en fait sa beauté…

L’homme à perdu sa patience, a perdu son courage avec la mécanisation , l’industrialisation de tout… L’homme en a même perdu son âme et sa santé.

Au Khaïma, on n’a ni oublié le savoir faire de nos anciens, ni leur courage, ni leur abnégation à vivre de la Terre avec la Terre et non pas contre elle.

Un nouveau brise vent, un nouveau chemin au détour d’un magnifique mimosa planté il y a maintenant 8 ans qui offre un coin d’ombre, une haie d’acacia qui commence à m’abriter des vents dominants. Des roseaux qui me permettent de fabriquer mon habitat. Oui monsieur l’ex président, il faut sans cesse arroser, tailler, se baisser, pousser, tirer une carriole. Ramasser de la Terre pour refaire un mur.

Votre intelligence matérialiste, votre logique et votre manière de faire n’égalera jamais… oh oui jamais la patience du maraîcher, du paysan, de l’éleveur, de l’homme à tout faire qui a toujours vécu en harmonie avec son environnement simplement, en cherchant  la sobriété heureuse.

Alors chefs d’état, hommes d’affaires, commerciaux en tout genre ne venez plus nous vendre votre logique: ruine de l’humanité, mépris des peuples et de la Terre.

Ce matin encore, je me suis levé, j’ai pris mes outils, j’ai travaillé, j’ai mangé ce que la Terre m’a donné et demain je recommencerai … avec cette même joie donnée aux hommes qui ont choisi l’autonomie et la liberté. » 

Découvrir l’interview d’Alain Djouad Guibert 


7 Responses

  1. michele

    j’aime votre lettreet l’approuve . je n’ai pas de jardin ,je vis et travaille dans une ville . A mon niveau j’ai decidé de me passrer de nombreux gadgets electriques ouvre-boite etc…et je m’efforce de privilegier mes mains .
    bravo pour votre courage
    michele

Ajouter un commentaire