http://nouvelle-nature.fr/wp-content/uploads/2015/05/2015-05-06_112527.png

Disco Soupe, quand bien Manger prend des allures de Fête !


Valentin Luiggi sait mettre à disposition son savoir pour enseigner au plus grand nombre l’art de manger sain sans gaspiller. De Disco Soupe au Caravanserail Café, rencontre avec un colibri made in Lyon qui a su faire de l’alimentation un facteur essentiel de changement …

« Notre action est très sérieuse et permet de toucher beaucoup de monde, tout en passant un bon moment. »

 

Valentin Luiggi disco soupe

Valentin Luiggi, militant contre le gaspillage et pour la santé dans l’assiette

1/Disco Soupe est un mouvement qui s’est emparé de la question du gaspillage en y associant une notion de partage et de fête. Peux-tu nous expliquer les enjeux de ce nouveau mode de sensibilisation ?

Les discours sur notre façon d’agir que l’on avait l’habitude d’entendre jusqu’ici étaient plutôt culpabilisants. Le fait de proposer une alternative CONCRÈTE au gaspillage alimentaire (ici avec Disco Soupe), avec un format d’événements festifs et participatifs, permet d’agir d’une manière complètement nouvelle sur la problématique actuelle. 

Notre action est très sérieuse et permet de toucher beaucoup de monde, tout en passant un bon moment. Lors d’un événement Disco Soupe, une personne âgée isolée d’un quartier, un couple avec enfants, un marchand, (ou même un policier qui sait ?) peuvent venir éplucher et découper des fruits et légumes qui sont habituellement jetés avec un fond musical et des gens souriant et déguisés !
Quoi de plus efficace pour rapprocher des populations très variées, de manière locale et sur une thématique qui les touche tous? Car oui, tout le monde mange et se sent concerné, et c’est aussi ce qui fait que l’on à peu d’occasion de nous critiquer. 

Dans le même esprit, Alternatiba est aussi un mouvement qui amène des villages d’alternatives concrètes, de manière locale et avec une grosse part de festif. Changer le monde en faisant la gueule, non merci ! 

Disco Soupe

L’équipe lyonnaise Disco Soupe

2/Disco soupe est aussi un mouvement national qui a su implanter sa vision et son dynamisme dans de nombreuses villes en France! Mis à part ce sujet si important qu’est le gaspillage, Disco Soupe aborde ­t­-il d’autres axes de réflexion en faveur du mieux­-vivre ?

Le lien intergénérationnel et la mixité sociale comme expliqué juste au dessus, mais aussi la collaboration locale en récupérant des produits aux producteurs, maraîchers et supermarchés locaux.

Nous nous relions aux autres mouvements et associations locales pour entretenir le rhizome qui ne cesse de s’étendre, et ce surtout grâce à Internet. Quel formidable outil cet Internet d’ailleurs ! Au sein de Disco Soupe, nous l’utilisons pour notre gouvernance uniquement grâce aux réseaux sociaux. Faisant partie d’autres associations (Colibris, Education en Héritage et Chers Voisins), je n’ai pas vu de gouvernance et de prise de décisions aussi fluides ! Le fait d’être centré sur un sujet précis y est surement pour quelque chose, mais cela n’empêche pas d’être une manière de gérer qui est novatrice, reproductible et axée sur l’humain.

Aussi, le principe de faire ce que l’on peut/veut en fonction de nos vies respectives est plutôt agréable et permet de mettre en place un climat de confiance ainsi qu’un tremplin pour les personnes souhaitant prendre des responsabilités. 

3/ Au delà de cette lutte contre le gaspillage à laquelle tu participes, le lien entre la santé et l’alimentation semble être un des tes autres grands combats (notamment avec les thèmes du bio,végétarisme, sans gluten etc…). Quelles sont tes autres actions concrètes pour encourager les individus à se préoccuper de ce qu’il se passe dans leur assiette ?

Je ne dirais pas que c’est un combat, c’est plutôt une philosophie de vie que je partage. Et je la partage en apportant ma contribution au bien commun (terme que je préfère à celui de « travailler », qui se rapporte à la torture étymologiquement) dans un café associatif « Le Caravansérail Café« . J’y suis chef cuisinier, en proposant un repas chaque midi du mardi au samedi, avec des produits biologiques, issus au maximum du commerce local, végétariens, adaptés à tout type de régime alimentaire sur demande et surtout ACCESSIBLE.

En effet, nous nous situons au sein du quartier de la Perralière, très densément peuplé, à Villeurbanne. Proposer de la nourriture saine, accessible et bonne est donc notre priorité. La population sur place est souvent moins aisées que dans d’autres quartiers et la consommation de nourriture contenant des additifs, des pesticides ou des produits raffinés est souvent monnaie courante. Nous réalisons également des cours de cuisine pour les enfants, adolescents et adultes pour leur permettre de cuisiner eux-mêmes la cuisine qui leur ressemble, avec des produits sains et tous les intérêts nutritionnels que cela peut apporter.

caravanserail villeurbanne

Les petits plats végé du CaravanSerail Café

Encore une fois, notre message n’est pas dans la culpabilisation mais surtout dans celui de proposer une alternative que tout le monde peut s’approprier. Je fais également partie des Colibris 69 Lyon Reliance, association tirée du mouvement Colibris, initié en partie par Pierre Rabhi. Cette association agit sur beaucoup de sujets, et j’anime encore aujourd’hui la thématique Santé. Si nous parlons de santé, on ne peut pas ne pas parler de l’alimentation, qui est notre premier sujet de discussion. 

Pour rappel, Hippocrate disait « Que ton alimentation soit ta première médecine » il y a déjà 5000 ans, la science actuelle prouve qu’il avait raison, et c’est ce que nous essayons d’amener au sein de la thématique. Notre action s’organise autour de cafés santé mensuels, ou un intervenant échange sur un sujet donné comme l’api-thérapie, la qualité des aliments etc… Nous avons également réalisé des fiches santé, pour que les personnes puissent agir eux-mêmes sur leur symptômes, et de manière douce (alimentation…) comme pour la grippe et bientôt les allergies.

J’ai un peu l’espoir que l’on arrivera à changer le monde en passant en premier par l’alimentation car nous tirons une bonne partie de notre énergie de tout ce que nous ingérons. Si cette énergie est purifiée, alors notre action n’en sera qu’améliorée ! Mais ça c’est une autre histoire… ■ 

2014-12-31_193828

Je souhaite rentrer en contact avec l’association :

  • Je souhaite contacter le Caravanserail Café à Villeurbanne
  • Je souhaite prendre contact avec le Disco Soupe de ma région
  • Je consulte le site officiel du Mouvement Colibris
 

Ajouter un commentaire