Choline

Choline, et si on boostait notre mémoire ?


Présente en quantité importante dans le jaune d’œuf, la Choline se classe parmi les nutriments les plus intéressants pour notre santé. Rencontre avec un complément peu connu qui présente bien des avantages.

La Choline pour améliorer les fonctions cognitives

Les aliments comme l’œuf, le poisson, le foie, les légumineuses et les noix sont les principales sources alimentaires riches en Choline.

L’organisme a aussi la capacité de la synthétiser grâce à un acide aminé appelé glycine. La recherche identifie son action sur le bon fonctionnement de la mémoire. Cela en fait un nutriment essentiel pour nous maintenir en bonne santé.

La consommation régulière de Choline vient soutenir la communication entre les neurones et le métabolisme cérébral. Elle aide à conserver les fonctions cognitives et freine la dégradation de la mémoire liée au vieillissement.

Contre les maladies neurodégénératives

La Choline a une action favorable sur la qualité des phospholipides qui composent les tissus du cerveau. Elle booste aussi la bonne activité des nerfs en maintenant un niveau vitale d’acétylcholine.

Son action neuroprotectrice en fait une alliée fondamentale dans la lutte contre certaines maladies neuro-dégénératives courantes. Associé aux oméga 3, la Choline a la capacité d’inhiber la protéine bêta-amyloide. Cette protéine est présente en grande quantité dans le cerveau des malades atteints d’Alzheimer.

Elle aide enfin à la résorption d’œdèmes conséquents aux accidents vasculaires cérébraux ou traumatismes crâniens.

D’autres actions encourageantes de la Choline

Au-delà de son action favorable au bon fonctionnement de nos capacités cérébrales, la Choline présente également un intérêt dans la bonne digestion des graisses.

Présente dans la composition de la bile, elle permet de booster l’activité du foie. Elle permet aussi une meilleure absorption des lipides. Des chercheurs indiens ont également démontrés les bénéfices du nutriment pour réduire les crises d’asthmes.

Une supplémentation en Choline permet aux malades de réduire leur dépendance à leur inhalateur habituel. Couplée avec la vitamine B9, B12 et B6, elle régule aussi le taux d’homocystéine. Il s’agit d’un acide aminé dangereux pour le système cardio-vasculaire en cas d’excès.


1 Response

  1. Adrien

    On se sert ici d’étude réductionniste pour conclure qu’un des composants de l’œuf (et non l’œuf entier) serait bénéfiques. Dommage, mais on consomme déjà plus de choline que nos besoins, sans avoir a consommer d’œuf. De plus la choline est métabolisé par les bactéries intestinal en substance toxique, l’oxyde de triméthylamine. Qui joue un rôle dans les maladies cardiovasculaire, indépendamment du cholestérol.

Ajouter un commentaire